Témoignages inspirants

Rayures et Ratures : le blog des zèbres

Chloé est une femme passionnante qui profite de son temps libre pour faire bouger les lignes dans l’univers des zèbres. Et quand je dis « zèbre », je ne parle pas des animaux africains mais bien d’humains. En effet, c’est un autre mot pour désigner les personnes « surdouées ». Car finalement, « surdoué » c’est juste une étiquette dans laquelle la plupart ne se reconnaissent pas.

Des livres sérieux sur le sujet, il en existe. Mais des livres accessibles à tous, illustrés, qui présentent les choses clairement et avec humour, il en manquait. Chloé a trouvé comment remédier à ça 😉

Echanges avec une femme inspirante garantis!

Bonjour Chloé!

Peux-tu te présenter et présenter ton blog Rayures et Ratures en quelques mots?

Je m’appelle Chloé Romengas, j’ai 28 ans et je suis actuellement auteure, illustratrice et entrepreneure après une reconversion !

Depuis 2 ans et demi, je tiens sur mon temps libre un blog qui s’appelle Rayures et Ratures. J’y partage des articles écrits et illustrés qui ont pour but de vulgariser le fonctionnement des zèbres (autre nom pour désigner les personnes surdouées).

Cela permet ainsi de montrer la diversité de leurs profils à travers des témoignages illustrés, et de dépasser les clichés, avec humour et bienveillance !

Chloé Romengas - Rayures et Ratures - Blog sur les zèbres

Comment t’es venue l’idée de lancer ce blog sur les zèbres?

J’ai toujours grandi avec les clichés concernant les enfants précoces/surdoués en tête. C’est à 25 ans, un peu par hasard, qu’on m’a fait passer un test de QI et de personnalité car je m’ennuyais énormément à mon travail.

Je ne voyais pas trop l’intérêt de passer ce test. Je pensais qu’on me donnerait juste un chiffre. Et surtout, je ne me reconnaissais absolument pas dans les idées reçues que j’avais sur les surdoués.

Lors du test, on ne m’a pas donné de chiffre, on m’a expliqué mon fonctionnement. On a en fait analysé ma façon de répondre plus que mes résultats, on m’a parlé de sensibilité, et j’ai compris beaucoup de choses.

J’aurais aimé savoir tout cela avant, cela m’aurait évité d’essayer de rentrer de force dans un moule qui ne me correspondait pas. J’ai lu beaucoup d’ouvrages sur le sujet, mais je n’en ai pas trouvé d’illustré, qui explique les choses très simplement et avec humour.

Alors j’ai décidé de l’écrire et de lancer ce blog pour expliquer ce que j’avais mis trop de temps à comprendre. J’espère ainsi que des gens puissent s’y reconnaître, se comprendre, voir qu’ils ne sont pas seuls, et surtout, réaliser que ce n’est pas grave. Ce n’est pas une pathologie, et ce n’est pas un fardeau malgré les difficultés qui peuvent y être liées.

Chloé Romengas - Rayures et Ratures - Blog sur les zèbres

Quel est le message que tu aimerais que l’on retienne absolument de ta démarche et de ton blog?

J’aimerais qu’on retienne qu’une personne surdouée n’est pas forcément une personne brillante à l’école ou professionnellement. Ni au contraire une personne forcément en échec scolaire.

C’est souvent une personne sensible, et surtout que chacun est unique.

J’aimerais que les zèbres n’aient plus honte de ce qu’ils sont. Et j’aimerais aussi qu’on retienne la force de la collectivité.

Le blog a grandi grâce aux lecteurs qui m’ont envoyé des messages et commentaires vraiment adorables et encourageants, et si le livre peut voir le jour aujourd’hui, c’est entièrement grâce à eux et grâce à leur mobilisation pour soutenir le projet.

As-tu déjà rencontré des difficultés? Si oui, comment les as-tu surmontées?

Oui, je suis quelqu’un de très sensible, qui doute beaucoup et qui a toujours peur de décevoir.

Donc j’ai déjà eu beaucoup de mal à créer ce blog. Je l’ai supprimé plusieurs fois, avant de nommer un ami en tant qu’administrateur afin de ne plus avoir la main pour le supprimer !

Ensuite, certains lecteurs me demandaient de le publier en livre, j’avais envie en plus. Mais je n’osais pas.

Alors un jour, j’ai écrit sur la page Facebook suivie par des milliers de personnes que je m’engageais à le sortir en livre. De cette manière, en m’affichant publiquement, je m’obligeais à ne pas abandonner le projet à cause de mes peurs ou de mes doutes, car la honte d’abandonner quelque chose sur lequel je m’étais publiquement engagée aurait été plus forte !

Une autre difficulté rencontrée est liée à la campagne Ulule pour financer le projet de livre justement.

J’ai été obligée de m’afficher un peu sur les médias, sur internet, dans la presse, à la radio, afin de faire connaître mon projet. Comme il s’agit d’un sujet encore trop souvent tabou et sur lequel beaucoup de clichés circulent, j’ai reçu des messages horribles. Des insultes gratuites, des menaces, des messages questionnant ma légitimité à écrire ce livre. Ou des messages me disant que je dois être vraiment prétentieuse pour parler d’un sujet comme celui-ci. Je savais que j’allais recevoir ce genre de messages en m’exposant un peu, mais j’ai eu beaucoup de mal à ne pas être touchée. Heureusement, j’ai reçu plus de 600 messages adorables et motivants !!!

Rayures et Ratures

Tu as lancé une campagne Ulule que tu as déjà remportée haut la main. Bravo!!

Quel conseil donnes-tu aux personnes qui veulent se lancer dans une campagne de financement participatif?

Merci, c’est fou, je n’en reviens toujours pas !

Avant de se lancer dans une campagne de financement participatif, je conseille vivement aux gens d’avoir une communauté qui suit le projet.

Je conseille également d’expliquer avant le lancement ce qu’est un financement participatif car tout le monde ne le sait pas.

Et d’avoir un projet concret (par exemple un produit, ou la production d’un film, quelque chose qui n’est pas risqué c’est-à-dire qui est déjà quasi terminé).

Ensuite, de prévenir sa communauté bien à l’avance de sorte à ce qu’elle attende le lancement sur la plateforme.

Et surtout de bien se reposer dans les mois qui précèdent car c’est très très très très très intense 😉

Ah et aussi, ne pas sous-estimer les frais de port et les charges sociales, c’est la partie la plus importante du budget, qui crée souvent de mauvaises surprises.

J’ai mis environ 2 mois à préparer cette campagne, écrire le message à divulguer sur la page, faire les illustrations pour expliquer le concept de la plateforme, écrire des articles pour expliquer pour quelles raisons je choisissais ce concept pour publier mon livre, filmer la vidéo de présentation, travailler sur les contreparties, négocier avec les imprimeurs, établir le budget, prévoir la communication…

Je pense que la clef de succès de ce projet, c’est que j’ai partagé mon travail gratuitement sur le blog pendant plusieurs années (et je continuerai à le faire, à l’exception des chapitres inédits du livre).

Cela m’a permis de construire une communauté de lecteurs qui suit les publications. Et surtout, les contributeurs qui ne connaissaient pas le projet pouvaient aller lire quelques chapitres sur le blog afin de savoir s’ils avaient envie ou non d’acheter le livre. Cela les rassure. Ils savent à quoi s’attendre.

Enfin, beaucoup de lecteurs m’ont dit avoir participé principalement pour me remercier de l’aide apportée par le blog ou par mes réponses à leurs mails et questions depuis 2 ans, plus que pour avoir le livre 😉

Quand on donne beaucoup, on reçoit beaucoup ! C’est une belle reconnaissance du travail fourni.

Peux-tu nous dire ce que cette campagne va te permettre de mettre en place?

J’ai décidé de publier ce livre en auto édition pour inclure tous les lecteurs dans l’aventure.

Cette campagne va donc me permettre de financer l’impression des livres, la fabrication des contreparties, les charges sociales, taxes et commission. Et surtout l’envoi des livres en France et à l’étranger.

Comme nous avons dépassé l’objectif de 100%, je vais pouvoir imprimer beaucoup plus de livres que prévu. Et rembourser les frais engagés pour la mise en ligne et l’hébergement de mon site internet depuis 2015 ! Après envoi de tous les livres aux contributeurs, il m’en restera que je pourrai distribuer en librairie.

(NDLR : libraires, je vous enjoins à contacter Chloé ici)

Chloé Romengas - Rayures et Ratures - Blog sur les zèbres

Enfin, comme la campagne a très bien marché, je vais pouvoir offrir et envoyer 100 livres à des structures éducatives. Par exemple, des bibliothèques, cabinets de psychologie, CDI de collèges ou lycées. Ceci, afin que de nombreuses personnes qui n’ont pas les moyens ou ne sont pas sensibilisées au sujet puissent tout de même y avoir accès, et y trouver de l’aide, du réconfort ou des informations. Cela me tenait vraiment à cœur.

Est-ce que tu as fait de ton activité de blogueuse ton métier ?

Non, ce n’est pas mon métier. Dans le sens où je ne rémunère pas mon travail avec la cagnotte Ulule et je ne monétise pas mon blog.

Donc c’est un travail bénévole que je fais sur mon temps libre. Certaines personnes ne le savent pas et me mettent la pression pour poster plus régulièrement 😉

Mais j’ai aussi une vie personnelle et associative et surtout un travail d’entrepreneure très prenant donc j’essaye de faire au mieux 😉

J’aimerais beaucoup que cela devienne mon métier un jour, d’écrire et illustrer des livres. J’ai d’ailleurs un autre projet en cours, mais toujours sur mon temps libre, donc il n’avance pas vite 😉

Chloé Romengas - Rayures et Ratures - Blog sur les zèbres

Quel message aimerais-tu transmettre à celles qui n’ont pas encore osé se lancer dans leurs projets?

Osez ! Aujourd’hui, de nombreux projets sont réalisables avec une simple connexion internet. Et on peut les démarrer sur notre temps libre, en conservant notre travail pour ne pas avoir de stress financier.

Il faut se lancer, y croire, beaucoup travailler, savoir demander de l’aide, et continuer ! Lancer son propre projet ou se lancer dans l’entrepreneuriat, c’est vraiment une belle aventure. On en apprend tous les jours, on ne s’ennuie jamais, on rencontre des personnes inspirantes, on voit l’impact direct de ce que l’on fait chaque jour…

Vraiment, osez !

************************************************************************************************************

Pour en savoir plus, voici les liens Facebook, Instagram et Twitter. Enjoy 🙂

You Might Also Like...

2 Comments

  • Reply
    CRESSON Karine
    22 juin 2018 at 21 h 13 min

    Bonsoir. Est-il possible de s’abonner au blog?

    • Reply
      Caroline Rosano
      30 juin 2018 at 19 h 52 min

      Bonsoir Karine,
      Merci pour ton message. Oui, c’est bien possible car j’ai bien des abonnés mais mon interface étant différente, je vais mener mon enquête pour te dire 😉
      Bonne journée!

Leave a Reply