Témoignages inspirants

Poils de Martre peint des merveilles

Poils de Martre est un duo d’artistes, Nina et Deuf, complémentaires et talentueux.

Ce qui m’a saisi, c’est qu’on a l’impression qu’ils ont développé un style commun sur toutes leurs toiles. Au premier coup d’œil, on croirait qu’il y a un unique artiste derrière le nom Poils de Martre. Il faut un peu mieux se pencher sur leurs toiles pour en découvrir les subtilités et le coup de patte de chacun.

Chaque toile est saisissante et ils les proposent sous forme de reproduction afin de permettre à qui le souhaite de s’offrir de manière très abordable une oeuvre d’art pour son salon.

J’ai le plaisir de vous présenter le témoignage de Nina 😉

Bonjour Nina! Peux-tu te présenter et présenter Poils de Martre en quelques mots?

Bonjour!

Je m’appelle Nina, j’ai 32 ans.

J’ai créé Poils de Martre il y a plus de 6 ans, et avec mon associé Deuf, nous présentons notre travail au travers d’expositions, de conventions,…

Il s’agit de notre Atelier de création de peinture et d’illustrations.

Tu as un associé. Qu’est-ce que cela t’apporte?

Je gère tout le côté de l’entreprise (administratif, organisation des salons,…) et lui va m’accompagner sur la partie créative, les projets à mettre en place.

Cela me permet donc de gagner du temps et de trouver des solutions si nous rencontrons des problèmes.

Comment avez-vous développé votre style unique?

Depuis notre lancement, nous avons touché un peu à tout.

Au début, c’était vraiment des illustrations de petites fées sur des posters et des plexis. Puis nous sommes passés aux toiles et maintenant aux reproductions tout en explorant plusieurs univers.

Sur les modèles que j’ai pu voir, je retrouve beaucoup l’univers du Super Héros. Pourquoi ce thème et souhaites-tu rester sur ce thème ou bien en développer d’autres?

J’ai toujours aimé les super héros et les jeux vidéos mais j’ai aussi envie de faire d’autres choses, d’explorer d’autres univers, des animaux au Steampunk.

Il n’y a pas assez de temps dans une journée : à chaque salon, je trouve de nouvelles inspirations.

J’adapte aussi les tableaux que j’amène en fonction des visiteurs ou des salons.

L’idée, c’est de nous faire découvrir via des thèmes connus, de fédérer une communauté afin de pouvoir ensuite développer nos propres créations.

As-tu déjà rencontré des difficultés? Si oui, comment les as-tu surmontées?

Les démarches administratives sont complexes mais avec un peu de motivation, c’est facile de les dépasser.

Les seules difficultés que j’ai vraiment rencontrées ce sont les difficultés financières.

Au début, c’est quand même compliqué : on arrive sur les salons et personne ne nous connait.

Du coup, on teste des produits, des motifs et on ajuste notre stratégie. Au bout de 6 ans, j’ai trouvé des produits qui plaisent 🙂

Quel message aimerais-tu transmettre à celles qui n’ont pas encore osé se lancer pour vivre de leur passion?

Certes le temps de travail quand on se lance est décuplé par rapport à un emploi standard. On travaille plus mais en fait, c’est plus épanouissant!

Le matin, on a beaucoup plus envie de se lever, on peut se coucher très tard.

Le matin, je me lève et je me dis « je vais peindre ce qui me plait »

Attention cependant à ne pas se lancer les yeux fermés. Il vaut mieux commencer par tester, réfléchir son projet, faire une transition en dégradé qui permet de voir si le projet est viable. Et si on a la motivation, il faut se lancer!

************************************************************************************

J’espère que vous avez trouvé ce témoignage inspirant!

Voici quelques exemples de tableaux de Poils de Martre :

Quelques tableaux de Poils de Martre

Et pour en savoir plus ou pour commander, c’est ici ^^

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply