Témoignages inspirants

L’aventure du tournage sur bois de Catherine

Catherine a osé transformer sa vie et apprendre le tournage sur bois.

Elle a désormais un atelier ainsi qu’une boutique à Pont du Fossé où elle vend ses créations, ainsi que celles d’une cinquantaine d’artisans locaux. Car ensemble, on va plus loin 🙂

Bonjour Catherine!

Peux-tu te présenter et présenter ton concept en quelques mots?

Au départ, je ne suis pas du tout dans le bois!

J’ai responsable au rayon fromagerie d’un Intermarché.

J’ai suivi une formation de reconversion de 10 mois dans une école d’ébénisterie à Barcelonnette. Après ce CAP, je me suis spécialisée dans le tournage sur bois. Je crée donc des stylos, des bols, des coupes, ….

J’ai ouvert un atelier avec une mini boutique en 2011. Puis, j’agrandi cet atelier et ouvert une boutique à Pont du Fossé.

Dans mon atelier, je reçois chaque année 1200 enfants qui sont en classe verte ou classe de neige.

Et dans ma boutique, j’ai rassemblé les créations de 50 artisans, donc autant d’esprits différents. C’est justement parce qu’il y a du choix que je vends.

Comment en es-tu venue à changer complètement de cap et à te lancer dans le tournage sur bois?

J’ai travaillé 6 ans à Intermarché. J’étais bien, je gérais mon rayon, mon chef était sympa. Je m’organisais comme je voulais!

Il est alors parti à la retraite et son remplaçant était un c**.

Nous sommes 11 personnes dans l’équipe  a avoir quitté notre poste.

J’ai donc mis en question mon parcours.

J’ai toujours été manuelle. J’hésitais car j’étais attirée par la pierre et le bois. Je me suis dit que la pierre, c’est lourd et froid. Alors que le bois sent bon. Dans tous les cas, j’appréciais l’idée de de pouvoir partir de quelque chose de « moche » et de le transformer en un design sympa.

As-tu déjà rencontré des difficultés? Si oui, comment les as-tu surmontées?

Ma grande difficulté a été la création du site internet.

J’ai alors été aidée par la Chambre des métiers qui m’a donné accès à une formation.

Au début, j’ai donc créé un site car il le fallait.

Ensuite, je l’ai refait pour l’améliorer.

Puis, avec l’arrivée des sites responsives, il y a eu une mise à jour qui fait que Google ne référençait plus les sites créés sous l’ancien format. J’ai dû donc tout remettre à jour!

Même si j’ai peu de temps à y consacrer, j’ai choisi de le faire seule.

J’aurais pu le faire faire. Mais ça coûtait une fortune!

Et je voulais pouvoir gérer en autonomie, si je veux changer une photo par exemple.

Quel message aimerais-tu transmettre à celles qui n’ont pas encore osé se lancer?

Il faut se dire une chose : tout travail de passion n’est pas « enrichissant » mais il enrichit d’une autre manière.

C’est du partage! On fait des rencontres sympas notamment via les clients.

L’autre message est qu’il faut trouver le bon créneau pour sortir de l’ordinaire. Tout en proposant des pièces vraiment qualitatives.

 

Envie d’en savoir plus? Voici son FaceBook 🙂

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply