Témoignages inspirants

Des femmes qui déchirent : Les Nanas d’Paname

Comment je vois les Nanas d’Paname? Un projet motivant qui génère des good vibes et qui donne envie de chanter les chansons des Spices Girls. Plus sérieusement, ce projet reflète des valeurs de solidarité et d’entraide au féminin. Il met en avant des entrepreneuses pétillantes. Il montre que le Girl Power est à portée de main 🙂

En deux mots : Inspiration et Motivation! Et si vous connaissez mon blog, vous savez que ce sont des valeurs qui me tiennent à coeur.

Les Nanas d’Paname sont en plein crowdfunding. Un moment idéal pour échanger avec Chloé, une des fondatrices, sur sa vision du concept, ses avancées et ses projets.

Bonjour Chloé! Tu es chef de gang des Nanas d’Paname, peux-tu te présenter et nous parler de ce concept en quelques mots?

J’ai créé Les Nanas d’Paname, à la base avec une amie : Aurélie Martin, Make up Artist. Ceci, dans le but de fédérer un collectif de femmes inspirantes.

Au-delà de s’entre-aider, le projet vise à mettre en avant l’image d’une femme libre, indépendante et qui s’assume.

Je suis à fond sur le développement personnel. Et c’est fou tout ce qu’on peut accomplir quand on a confiance en soi et qu’on est bien entourée.

Stéphanie les Nanas d'Paname

Qu’est-ce qui t’a poussée à lancé ce projet?

Quand je suis arrivée à Paris il y 12 ans, j’ai trouvé que cette ville bouillonnait de projets ultra créatifs. Mais que malheureusement, les gens étaient hyper individualistes. Et pire, je trouvais que les femmes avaient plutôt tendance à se tirer dans les pattes plutôt qu’à s’entre-aider.

Je me suis dit  « avec mon savoir-faire, qu’est-ce que je peux faire? »

Je me suis donc servie de mon métier de photographe pour monter un projet qui défend une cause. Chaque nana d’Paname a son portrait et c’est comme ça que l’on s’est fait connaître.

Quelles sont les valeurs communes à toutes les Nanas d’Paname?

Nous sommes toutes entrepreneures, nous mettons tout en œuvre pour réaliser nos rêves et nous sommes toutes super sympa 😉 On n’est pas prise de tête chez les Nanas d’Paname!

Agnès les Nanas d'Paname

Vous avez fondé ce collectif en 2011 il me semble. Depuis sa fondation, quelles sont les choses que vous avez développées dont tu es la plus fière?

L’entreprise LNDP, fondée il y un an et demi : je suis devenue moi-même une Nana d’Paname! Je suis extrêmement fière de faire travailler et de valoriser des talents que j’admire profondément.

Vous êtes en plein financement participatif. Peux-tu dire un mot sur ce que vous aimeriez mettre en place avec l’argent récolté?

On a plein de projets. La première step c’est d’avoir des fonds pour monter encore plus d’events fédérateurs. Pour élever les consciences et faire bouger les choses au niveau de l’image de la femme et de l’entreprenariat féminin.

La 2e step c’est le site, notre socle. On y parle de nos actualités et nos bons plans parisiens.

Mais si on cartonne à 400%, on aimerait aussi faire La Nana d’Paname House.

(NDLR : envie de les soutenir? participez ici ou partagez, parlez, faites découvrir le projet!)

Marion les Nanas d'Paname

Parmi les divers projets mis en avant dans ce crowdfunding, lequel te tient le plus à cœur?

La Nana d’Paname House bien sûr !

C’est notre grand projet : un lieu où toutes les nana du crew pourraient exercer, exposer, faire des concerts, vendre leurs créations ou encore venir chercher du soutien et de l’entre-aide. Un lieu ouvert au public où l’on pourrait venir shopper, se faire masser, de faire les ongles, rigoler, boire un café ou s’inspirer. Bref, le rêve!

Quelle est la plus grande difficulté que tu as rencontrée dans l’aventure Les Nanas d’Paname? Quelle solution as-tu trouvée?

A l’époque j’étais free-lance photographe. Je prenais beaucoup de temps pour le projet mais n’arrivais pas à le monétiser.

Je m’épuisais à faire des articles pour le media, à gérer le collectif, à monter des projets. Puis les marques ont commencé à venir nous voir.

Là encore, j’étais perdue. Artiste à la base, j’ai décidé de me former et de prendre le taureau par les cornes. J’ai donc suivi un incubateur et j’ai découvert un monde où tout était possible!

J’ai donc monté une vraie offre à destination des marque et trouvé des leviers de monétisation pour pouvoir me dédier au projet!

Sarah les Nanas d'Paname

As-tu un autre projet que le crowdfunding ?

Je viens de lancer le Love Yourself project.

Au côté de figures féminines emblématiques du girlpower, je vais investir la Nouvelle Seine dimanche 17 juin prochain.

J’y proposerai un shooting géant ouvert à toutes celles qui s’assument et qui décident de se montrer telles qu’elles sont : THE LOVE YOURSELF PROJECT.

Avec un mot d’ordre : Et si on s’aimait tel que l’on est?

Quel mot aimerais-tu dire à toutes celles qui n’osent pas encore se lancer dans leurs projets?

Et bien justement de OSER, il n’y a pas d’échec, que des expériences.

Tu risques d’être frustrée toute ta vie si tu ne le fais pas.

 

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply