Témoignages inspirants

Amandine, la fée des chantiers

Aujourd’hui, je suis ravie de vous présenter le parcours d’Amandine qui est Assistante Conducteur de Travaux.

A priori, un monde masculin (on l’appelle ConductEUR de travaux).

Pourtant, les femmes apportent énormément de points forts dans ce milieu qui tend peu à peu à la mixité.

Voici son témoignage 🙂

Bonjour Amandine,

Peux-tu te présenter et présenter ton métier en quelques mots?

Je m’appelle Amandine GALATOLA. J’ai 28 ans et je suis depuis novembre 2013 Assistante Conducteur de travaux chez les travaux du midi groupe Vinci construction France.

Mon métier consiste à assister un Conducteur de travaux. A nous 2 nous sommes chargés de la gestion intégrale d’un chantier, des fondations à la remise des clés au client.

Nous gérons aussi les Chefs de chantier qui eux sont chargés de diriger les ouvriers sur le terrain.

Notre rôle principal est la liaison entre nos supérieurs et les clients. Nous sommes les représentants de notre société et le déroulement du chantier doit être à notre image.

Nous gérons aussi budget, planning, coordination et enclenchement des tâches. Que ce soit pour nos ouvriers ou pour les corps d’état secondaire.

Nous devons également apporter des solutions aux problèmes que l’on peut rencontrer sur le terrain. Ou contrôler en permanence l’exécution sur le terrain en terme de qualité, sécurité et méthodologie.

Je pense avoir oublié pas mal de compétences qui nous sont demandées car le métier de conducteur de travaux est vraiment un métier très riche et très complet.

Comment en es-tu venue à passer de la biologie à Assistante Conducteur de travaux sur les chantiers? 

A la sortie du lycée, comme la plupart des lycéennes de 18 ans sortant d’un bac scientifique. Je me suis orientée vers la médecine. Échouant à 2 reprises au concours de la première année, je me suis alors dirigée vers la biochimie ne savant pas trop quoi faire après ces 2 échecs.

C’est pendant mes 3 années de licence que, pour aider financièrement mes parents à payer mes études, que je me suis trouvé un job l’été en tant qu’Assistante d’Agence dans une boîte d’intérim spécialité bâtiment.

Un grand nombre des membres de ma famille (notamment mon père et mon frère) se trouve dans le milieu du bâtiment. Pourtant, nous n’avons jamais eu l’opportunité de parler de ce métier. C’est donc l’été que j’ai commencé à m’intéresser à ce métier et à m’y prendre de passion.

En 2013, après avoir obtenu ma licence, je me suis lancée dans ce métier qui, par rapport à mes études, m’était inconnu.

L’entreprise m’a laissé ma chance et m’a donc envoyé en formation dans une école sur Toulouse.

Et me voilà aujourd’hui embauchée et au poste d’Assistante Conducteur de travaux.

Dans l’esprit des gens, c’est un univers plutôt masculin. Pourtant, les choses changent! Cela se féminise. Comment se fait-il qu’il s’opère un tel changement? Qu’est-ce que les femmes apportent à ce métier par rapport aux hommes?

Les entreprises de bâtiment se sont rendu compte que les femmes apportaient une autre vision du métier. Nous sommes quand même dans un métier de « mâles ». Or, la présence féminine sur un chantier apporte une certaine douceur à ce monde de « brutes ».

Les femmes amènent d’autres méthodes de travail qui portent à ce jour leurs fruits. Et les dirigeants ont pu constater que les rapports humains étaient moins conflictuels au contact d’une femme.

Pour les premières dames, la relation avec les hommes du bâtiment a été très conflictuelle. A ce jour les mentalités ont quand même changé. Malgré certains qui restent assez braqués surtout lorsqu’il s’agit de religions.

Pour expérience personnelle, il m’est arrivé de me retrouver face à des hommes ne voulant pas m’écouter sous prétexte que j’étais une « FEMME » et que je ne pouvais pas comprendre ce métier et surtout ce monde. Cependant, nous ne sommes plus vraiment dans ce monde « machiste » comme à l’époque de nos parents.

Je peux donc conclure que ce métier s’est bien féminisé.

Quel message aimerais-tu faire passer aux femmes qui n’osent pas encore exercer le métier de leurs rêves?

Ce que je peux conseiller à ces femmes, c’est qu’elles ne doivent pas hésiter et se lancer dans ces métiers masculins.

Les mentalités ont réellement changé mais il faut quand même  savoir garder son calme face à certains qui peuvent avoir des paroles déplacées. Pour ma part, le métier que j’exerce est fabuleux en termes de relations humaines. Et c’est un métier très complet qui évolue sans arrêt.  Les journées ne ressemblent pas. Le matin au réveil je ne sais pas ce qui  m’attend et je sais  que mon organisation de la veille ne sera pas respectée.  Je sais aussi que jusqu’à la fin de ma carrière je vais en apprendre tous les jours.

******************************************************************************************
J’espère que ce témoignage vous a plu et inspiré 🙂
A très bientôt pour vous présenter d’autres femmes qui l’ont fait!

You Might Also Like...

No Comments

    Leave a Reply